Le budget

Coucher de soleil sur l’Amazone, une image qui reste à jamais.

Mega Yacht à St. Thomas -USVI.

Fausse alerte à la pêche pour Yannick !

Lente remontée de l’Orénoque sous voiles et pilote auto.

Grand Voyage

Ici, comme à terre, vous ferez avec vos moyens et vos économies, car il est un peu illusoire de travailler en cours de voyage. En général c'est interdit par les lois locales et on ne vous a pas attendu. Si vous piquez du travail local, cela se saura rapidement. Par ailleurs, si on part, c'est justement pour ne pas travailler et voir le Monde.


On peut vivre très simplement sans gros moyens ou très luxueusement en ne se privant de rien. Il existe des articles de revues où ce sujet a été abordé avec plusieurs exemples vécus et chiffrés. Il me semble cependant qu'en dessous d’un millier d’euros par mois, il va falloir tout compter et ne pas séjourner longtemps dans les pays chers (Petites Antilles, Bahamas), mais on sera relativement à l'aise en République Dominicaine, au Venezuela, en Argentine, en Uruguay et au Brésil. Au-delà de ce montant, il n'y a pas de limite. Un copain suisse râlait tout de même de devoir débourser 150.000 euros pour remplacer le mât de son sloop en alu de 22 m qui se fendillait …


Un beau tableau Excel s'annonce : vous devez préparer un bilan financier pour prendre votre décision. En voici quelques postes :


Au passif

  • L'achat d'un bateau : si vous ne le possédez pas encore ou si vous souhaitez en changer pour la circonstance.
  • Préparation du bateau : carénage, gros entretien et vérifications, matériel à remplacer, matériel supplémentaire, pièces de rechange.
  • Préparation du voyage : cartes, guides, visas, vaccins, passeports.
  • Assurances du bateau : RC, dégâts matériels, renflouement, défense en justice, corporelles équipiers.
  • Assurances personnelles : soins de santé, rapatriement, défense en justice.
  • Entretien du bateau durant le voyage : moteur, réparation voiles, carénages, sorties de l'eau.
  • Gasoil : on fait toujours plus de moteur qu'escompté.
  • Avitaillement : voir idées dans le chapitre technique sur le sujet.
  • Pharmacie : voir idées dans le chapitre technique sur le sujet.
  • Séjours en marina :c'est en général moins cher qu'en France.
  • Tourisme : voyages sur place, location voiture, frais de bus ou autres
  • Voyages intermédiaires de retour : si vous souhaitez revenir dire bonjour au pays.
  • Sorties : restos, bistrots.
  • Frais divers : communications téléphoniques, cybercafés, journaux, etc…
  • Bas de laine : pour un coup dur et inattendu.
  • Retour à terre : vous pourriez mettre plus de temps que prévu pour vous relancer dans une activité professionnelle.
  • Frais maison : assurance maison, mensualité ou loyer maison, garde-meuble, frais de voitures, frais fixes (eau, gaz, tél, élec, chauffage), frais scolaires, pensions, etc…


A l'Actif

  • Revenus de vos placements ou de vos loyers.
  • Indemnités de licenciement.
  • La suspension de la location de votre place de port.
  • Votre retraite ou le chômage pour les presque retraités.
  • Le produit de votre pêche.
  • Votre bateau et surtout l'expérience enrichissante que vous allez faire …








Soyez détendu, la lecture du montant négatif de la balance n'est peut-être pas le point final de votre aventure. Le résultat peut être amélioré :


  • Louez la maison si vous en êtes propriétaire ou profiter de ce voyage pour la vendre et acheter ailleurs au retour.
  • Renoncer à votre location ou sous-louez.
  • Prêtez votre maison contre la prise en charge de tous les frais de fonctionnement.
  • Revendez votre voiture, elle aura un ou deux ans de plus à votre retour et sa valeur aura chuté.
  • Ne gardez qu'une seule voiture si vous en avez deux.
  • Consommez une partie de votre capital si les revenus ne suffisent pas.
  • Pensez à revendre le bateau après le voyage.
  • Equipez simplement votre bateau.
  • Achetez ou faites livrer vos nouveaux équipements onéreux en franchise de TVA : Anglo normandes, Gibraltar. Comme vous y passerez certainement, vous ferez une économie, mais la TVA est due au retour en théorie.
  • Evitez les marinas.
  • Limitez vos déplacements touristiques loin du bateau.
  • Apprenez à faire tous les entretiens vous-même.




Retenez surtout que rien ne vous empêche de partir si vous avez un bateau sain et un budget minimal mais réaliste. Le profil financier du navigateur serait plutôt d'un niveau moyen. Sans ronds, c'est difficile pour des raisons évidentes. Avec trop de ronds, c'est difficile car la spirale "confort - service - responsabilité - train de vie" autorise rarement une échappée ! 


Dernière mise à jour de l’article : janvier 2020

Dernières MàJ du site :  NOVEMBRE 2020

patrick@amelcaramel.net