Langues

Quelques livres d’apprentissage de langues et un dico pour perfectionner.

Quelques livres d’apprentissage de langues et un dico pour perfectionner.

My tailor is rich ou le jardin de mon oncle est plus grand que le chapeau de ma tante …

Quelle que soit la langue, dites le avec des fleurs.

Tourisme

Certains le font avant, d'autres pendant et les derniers pas du tout. J'ai nommé l'apprentissage des langues. Force est de constater que nos amis français sont peu enclins à les apprendre, mais les plus jeunes changent la réputation.


L'anglais est absolument indispensable, car c'est la seule langue qui vous permettra probablement de vous faire comprendre dans tous les pays de notre planète bleue (mais pas de tous les habitants). L'anglais de base est simple et se résume pratiquement à une étude de vocabulaire. A partir de là, l'exercice de conversation permettra de rapides progrès. Se faire comprendre est une chose agréable mais il faut parfois pouvoir se défendre verbalement et là on apprécie de maîtriser suffisamment l'anglais.


Une autre langue très utile et facile pour les francophones est l'espagnol. La compréhension vient très vite et avec 500 mots de vocabulaire, on fait énormément. Outre l'Espagne, les Baléares et les Canaries, il est parlé dans toute l'Amérique du sud et centrale (à l'exception notoire du Brésil) .


En Argentine, les gens parlent lentement et font des efforts pour essayer de vous comprendre. Au Venezuela, c'est un peu plus difficile, car les lettres "S" sont souvent omises dans le parlé local. Parcourir ces pays sans un espagnol de base est aussi dommage que de manger un soufflé retombé, on rate quelque chose …


Le portugais du Brésil, c'est comme le portugais du Portugal mais en joli. Les mots et le phrasé chantent dans l'oreille au lieu de chuinter. Je le trouve plus difficile à comprendre. Après 4 mois de Brésil lors du premier voyage, je ne baragouinais que quelques mots voulant préserver mon espagnol de tous ces faux amis lusitaniens.


J'ai réellement commencé à l'apprendre quand j’y suis retourné plus longtemps les second et troisième voyage.


Le grec et le turc sont plus difficiles, mais les gens sont tellement contents de voir que nous faisons des efforts. J’ai encore de la pita sur la planche, pffff.


Méfiez-vous de faire de l’humour français dans une langue qui n’est pas la vôtre à un interlocuteur culturellement différent de vous. Cela peut tomber très à plat.


Allez bonne nuit, good night, buenas noche, bom noite, kali nikta, goede nacht, gutte nacht, etc …  


Dernière mise à jour de l’article : janvier 2020

Dernières MàJ du site :  MARS 2020

patrick@amelcaramel.net